L’étude financière (1/2) – Bilan de départ

Difficile de se rendre compte de l’étendue des frais auxquels nous devons faire pour lancer notre projet. Même en tant qu’auto-entrepreneur dans la prestation de service, nous pouvons rapidement nous retrouver à plusieurs centaines d’euros en licences de logiciels, honoraires d’experts et j’en passe. Mais dans d’autres cas tels que la création d’un commerce, nous retrouverons : les stocks, l’entrepôt, les assurances, le budget de communication, la mise en place d’un site internet et d’autres éléments fondamentaux. Nous parlons alors de plusieurs milliers d’euros. Du coup, combien coûte notre projet ? Voyons cela grâce au Bilan de départ.

 

Un document pour les convaincre tous

Littéralement traduit de “One ring to rule them all” 😀 … Bon okay, mon anglais n’est pas parfait, d’accord.

Mais dans le fond, le bilan de départ vous permet de mettre au clair vos besoins à l’entrée, d’éviter de mauvaise surprise et de présenter votre projet à de potentiels partenaires (associée, banque, investisseurs, etc.)

Ce document met en face de chaque besoin, les Ressources pour le financer.
Résultant de cet exercice, trois cas possibles :

  • Besoins = Ressources : vous êtes à l’équilibre. Bien joué !
  • Besoins > Ressources : vous manquez de fonds. Revoyez vos besoins ou trouvez de nouvelles ressources.
  • Besoins < Ressources : vous avez de l’avance. Chapeau bas !
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L’étude financière (2/2) - Comptes de résultats

 

Ce que l’on retrouve dans un Bilan de départ

Maintenant que l’on a vu en quoi consiste l’utilisation d’un bilan de départ, voyons une première liste d’éléments à y intégrer :

  • Vos Besoins
    • A long terme (au dela de 1 an)
    • A cours terme (inférieur à 1 an)
  • Vos Ressources
    • Fonds propres
    • Ressources externes

Ce qui donne en plus détaillé :

BESOINS DE FINANCEMENT
RESSOURCES FINANCIERES
I) Besoin de financement à long terme (+1 an)

- Moyens de production : équipements
- Investissements durables (qui vont rester de manière durable dans l’entreprise) On parle d’immobilisation

1 ) Investissements incorporels :
x Frais de premier établissement (formalité comme l’immatriculation, rédaction statut, etc.)
> SPI (pour les artisans)
> Formations règlementaires (hygiène, etc.)
> INPI (marque + logo + nom + brevets, etc.) ~250 €
> Nom de domaine
x Publicité de départ
x Développement
x Licences et logiciels, tenue de caisse, etc. En achat définitif)
x Honoraires expert (stratégie, comptable, juridique, avocat, etc.)
x Droit d’entrée
x Droit au bail
x Droit de mutation (en cas de d'achat un fond de commerce)
x Formations
x Frais de dossier (ex : FranceActive)

2 ) Investissements corporels :
x Travaux labo
x Matériel (informatique, bureautique)
x Véhicules
x Outils
x Mobiliers

3 ) Investissements financiers :
x Dépôts de garanties, cautions, etc.
x Avance de loyers
I ) Fonds propres

Amené par le ou les fondateurs.

x Capital individuel
x Capital social

x Quasi fond propre
> Prêts d’honneur
II ) Besoin de financement à cours terme (< 1an)

- Fond de roulement : cash (permettant de financement mon premier cycle)
- Matières premières
- Dépenses liées à mon cycle d’activité/d’exploitation. Qui se renouvellent de manière récurrente, périodique (stock, etc.)

1 ) Stock de départ
x Marchandises

2 )Trésorerie de démarrage
x Avances de charges d’exploitation (3 mois par sécurité. Pas d’obligation, c’est une norme)
> Décalage facturation et réception paiements
> Besoin en fond de Roulement (BFR)
> Prestataires
> Salaires et cotisations patronales (40/45% salaire brut)
> Assurances
II ) Ressources externes :

x Prêt bancaire (Critère : si apport de 30 % du coût global du projet, ratio idéal : 50/50)
x Crowfunding - Financement participatif
x Avance remboursable (ex Prêt d’honneur 0%, sans caution, sans garantie, avec différée de remb. entre 3 et 6 mois sur 5 ans) qui permet de renforcer les fonds propres de l’entreprise, VMAPI)
Montant mini : 1 000 € / Max : 25 000 €.
Prêt d’honneur + prêt bancaire obligatoire. Pour 1 € de prêt d’honneur, mini 1 € de prêt à la banque.
« Initiative France », garant du fond à taux zéro, comme VMAPI pour le val de marne.

Pour optimiser son montage :
France Active -> Fond de garantie de prêt à la création d’entreprise
=> Entre 50 et 60 % d’un prêt bancaire jusqu’a environ 50 000 €

Au dela de 50 000 € jusqu’à 200 000 €
BPI France - Fond de garantie proposé par la Banque Public d’Investissement. Dont l’une des mission est de soutenir les création d’entreprise. Garantissant entre 50 et 70 %.

Frais de dossier : ~ 2 % du montant garantie


Autres possibilités. A la place de la banque. Micro crédit l’ « ADIE », organisme National. Finance projet jusqu’à 15 000 € à auteur de 10 000 € remboursable sur 4 ans. Taux d’intérêt supérieur à celui des banque. Environ 7,20 % contre 2 % pour les banques. Et prennent pour garantie un garant sur la moitié du prêt.
TOTAL DES BESOINS = ( I ) + ( II )
Cout global du projet en phase de démarage
TOTAL DES RESSOURCES = ( I ) + ( II )
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L’étude financière (2/2) - Comptes de résultats

Note : attention, le tableau ci-dessous est à titre indicatif est n’est pas exhaustif.

 

Pour aller plus loin

Maintenant que vous avez une idée plus claire du bilan de départ, voyons quelques notes importantes/intéressantes.

  • L’ACCRE : pensez aux allégements de charges sociales

    L’aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise (ACCRE) consiste en une exonération partielle de charges sociales et un accompagnement pendant les premières années d’activité. Elle permet aussi à certains bénéficiaires de prétendre à d’autres formes d’aides. (cf. service-public.fr)

  • Prêts d’honneur : demandez un maximum dès le début

    En effet, certains financements ne sont accessibles que les premiers mois après la création de l’entreprise. Ensuite, ils ne vous seront plus accessibles. Ces prêts ont aussi la particularité d’avoir un taux bas à 0%. Suivant votre profil, voici 3 organismes en mesure de vous les octroyer :

 

Voilà, j’espère que ces informations vous seront aussi utiles qu’elles me l’ont été. Si vous avez des questions ou des remarques, laissez-les en commentaires ci-dessous pour que cet article soit le plus utile et pratique possible.

A très vite,
Kelvin

Faites-en profiter votre entourage :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CADEAU Vous êtes libre de télécharger le livre

"Les 3 étapes pour un suivi d'objectifs efficace"