L’étude financière (2/2) – Comptes de résultats

Une fois que nous sommes clairs sur les besoins de notre entreprise pour démarrer grâce au bilan de départ, nous devons prévoir les flux financiers à venir. Comment s’assurer au maximum que nous allons dans la bonne direction, que nous pourrons à terme nous auto-financer et comment ? C’est le rôle du comptes de résultat.

 

Qu’est-ce qu’un compte de résultat ?

L’instant Wikipédia :
“Le compte de résultat (abrégé CR) est un document comptable synthétisant l’ensemble des charges et des produits d’une entreprise ou autre organisme ayant une activité marchande, pour une période donnée, appelée exercice comptable. Le compte de résultat est donc un document de synthèse, faisant partie des états financiers, et ayant pour fonction d’indiquer la performance de l’entreprise.”

(cf. Wikipédia)

Moi, créateur d’entreprise

Pour être exact, le compte de résultat est un document comptable obligatoire pour les entreprises (sauf micro-entreprises) afin de faire un état des lieux de la santé financière de l’entreprise. L’exercice en tant de créateur d’entreprise est d’en faire un prévisionnel. 🙂

Nous retrouvons donc les 2 grandes données de l’entreprise :

  • Les charges d’exploitation : ce que l’on paie
  • Les services et produits d’exploitation : ce que l’on gagne

Note : Tous les données présentées dans cet article ne sont pas obligatoires pour les micro-entreprise, mais je vous conseille de les dresser quand-même, c’est un excellent exercice.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L’étude financière (1/2) - Bilan de départ

Diviser pour mieux compter

Celles-ci sont chacune divisé en différentes catégories :

  • Le résultat d’exploitation
    Ce qui correspond aux éléments opérationnelles (dis variables) et les éléments structurels (dis fixes)
  • Le résultat financier
    Autres montant de produits financiers (intérêt, etc)
  • Le résultat exceptionnel
    Les éléments exceptionnels, comme l’impôt sur les bénéfices

Tout cela dans le but d’obtenir pour les charges et les services, le résultat d’exploitation net.
Nous obtenons alors un tableau (non exhaustif) ressemblant à cela :

 Charges d’exploitation(Toujours Hors Taxe)Services / Produits d’Exploitation-
Charges
Opérationnelles
&
Variables

(Ce qui varie selon le
chiffre d’affaire)
x Ressources produit
x Sous-traitance







Charges
Structurelles
&
Fixes

(Ce qui ne varie
pas selon le
chiffre d’affaire)
Charges externes :
Eau, Electricité, Tel, Internet
Loyer
Entretien
Assurances (marchandise, locaux, etc. RC pro)
Honoraires
Sous traitance
Communication
Frais de transport
Leasing
Etc.

Charges fiscales :
Contribution économique territoriale (CET)
Taxes (foncière CFE, formations pro, apprentissage [0,48% de la masse salariale])


Charges de personnel :
Rémunération dirigeant
Cotisations sociales (par rapport au statut)
Salaires brut + cotisation patronales (entre 40 pour un salarier non cadre et 45% du salaire brut)
etc.

Dotations aux amortissements et aux prévisions :
5 000 €











- €






10 000 €
Chiffre d’Affaire = Quantité x Prix 30 000 €
RESULTAT D’EXPLOITATION15 000 €RESULTAT D’EXPLOITATION30 000 €
Charges
Financières
Intérêt à payer350 €
RESULTAT FINANCIERRESULTAT FINANCIER
Amendes
Autres charges inattendues
Produits d’intérêts
Plus-valuers
Autres produits inattendues
RESULTAT EXCEPTIONNELRESULTAT EXCEPTIONNEL
Impôt sur les bénéfices
RESULTAT NET D’EXPLOITATION15 300 €RESULTAT NET D’EXPLOITATION30 000€
BENEFICEPERTE

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L’étude financière (1/2) - Bilan de départ

Bénéfice or not bénéfice ?

Si vous êtes au régime à l’IR (à titre personnel), vous pouvez sauter cette partie. Sinon, c’est que vous avez choisi un le régime à l’IS (à titre de société). Dans le second cas, voici le taux d’imposition utilisé

Note : cette information date de de novembre 2018 et est donc purement à titre indicatif. Veillez à vérifier ces taux pour votre cas. Pour en savoir plus, vous rendre sur le site du service public.

 

En situation de perte = 0 € impôts sur les bénéfices
Si résultat net d’exploitation à l’IR, le système de vasque suivant d’applique :

  • Bénéfice inférieur à 38 120 € : 15 % du résultat net d’exploitation
  • Bénéfice inférieur à 500 000 € : 28 % du résultat net d’exploitation

Le seuil de rentabilité

Voici un exemple du calcul du Point mort / Seuil de rentabilité :

CA Chiffre d’Affaire30 000 €
CV Charge Variables10 000 €
MCV (Marge sur Coûts Variables) CA - CV20 000 € de marge brut / marge commerciale (MCV)
(MCV / CA) x 100(20 000 / 30 000) x 100 = 66,66 % (TMCV Taux de Marge sur couts variables)
Seuil Renta = CF / TMCV15350 / 66.66 % = 23027 €

 

Ce qu’il faut retenir

Les calculs expliqués plus haut permettent d’avoir une vision plus claire des flux financiers qui vont avoir lieu sur une période donnée. Grâce à cela, vous êtes désormais en conscience des différentes points financiers à traiter pour obtenir un équilibre et créer une société rentable.

 

J’espère que ces informations vous seront aussi utile qu’à moi.
A très vite,

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L’étude financière (1/2) - Bilan de départ

Kelvin

Faites-en profiter votre entourage :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CADEAU Vous êtes libre de télécharger le livre

"Les 3 étapes pour un suivi d'objectifs efficace"