Les 3 indispensables pour un entrepreneur heureux

Vivre de ses projets n’est pas toujours chose facile. Notre entourage ne nous comprend pas forcement. Inconsciemment et avec la plus grande bienveillance du monde, ils nous font part de leurs peurs. Ce qui est parfois très dur à encaisser, car on commence alors à se remettre en cause parfois. Cela m’est arrivé jusqu’à ce que je me concentre sur moi. Savoir quelle est la meilleure chose à faire n’est pas toujours facile, mais quelques éléments commencent à devenir important avec le temps. Dans cet article, je vous parlerai d’expériences vécues qui m’ont fait prendre conscience de ces 3 indispensables pour devenir un entrepreneur heureux.

 

Suivre son intuition

Confirmer, c’est parfois saboter…

Chacun ses peursNous pensons tous suivre notre intuition, bien sûr. Et bien, pour être honnête, je me suis pris une bonne claque lorsque j’ai pris conscience que je passais mon temps à demander l’avis des autres pour “confirmer” mes intuitions. Finalement, je n’écoutais pas mes intuitions, car j’adaptais inconsciemment mes idées à celles des autres.

Mon problème, pour ma part, était que je me laissais trop influencer. Donc lorsque j’avais le malheur de “confirmer” mon idée auprès de deux personnes différentes avec chacune des idées diamétralement opposées, je me rendais parfois compte que je me retrouvais à défendre une idée qui ne m’appartenait pas. Ce qui rendait l’argumentaire de l’autre plus cohérent. Je commençais alors à me laisser influencer une nouvelle fois et rebelote…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  9 méthodes scientifiques prouvées pour développer sa confiance en soi

J’avoue que j’ai mis un moment à m’en rendre compte et à travailler dessus. Il m’arrive encore de me laisser influencer, mais je ne demande désormais des retours qu’aux personnes réellement intéressées : mes prospects.

Les premiers retours

Depuis que j’ai décidé de ne plus “confirmer” mes intuitions les plus profondes, je me sens beaucoup mieux et plus en accord avec ce que je fais. Et lorsque je les “confirme”, je fais une sélection de la personne à qui je demande et mets des filtres pour comprendre l’idée de cette personne sans tout de suite adapter mon idée. Cela me permet de prendre du recul.

 

Ne pas douter de ses compétences

Se faire confiance ?

Don ou nécessité ?Voilà un sujet qui m’a toujours beaucoup touché. J’ai toujours eu tendance depuis mon enfance à me rabaisser. Même lorsque je maitrisais une situation, je trouvais toujours un moyen pour douter ou me dévaloriser.

Note : Je le redis au cas où, je parle de mes propres expériences. Je partage ces expériences pour dire à ceux qui traversent les mêmes que ce n’est pas un cas isolé, mais que l’humain est bien plus complexe qu’on ne le pense.

Je me suis rendu compte que lorsque je disais une phrase du genre : “Je ne sais rien faire” ou “Je ne vais pas y arriver”, je ressentis une émotion, celle d’être rejeté (à cause du fait de ne pas avoir assez de compétences). Cela signifie que le vrai message derrière n’est pas le manque de compétence, mais ce que celui-ci pour “révéler” au grand jour : je ne suis pas à la hauteur (appelé aussi le syndrome de l’imposteur).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Prenez soin de votre environnement

Nous avons pourtant tous des dons, des cadeaux reçus à la naissance ou des cadeaux à s’offrir.

Tout est une question d’intention

Tout cela pour conclure que nous n’avons pas besoin de nous sentir “compétent” ou “non”. Mais de mettre toutes notre attention dans ce que nous faisons. C’est la seule manière d’avoir un résultat qui correspond à nos attentes. Si vous n’êtes pas “compétant”, il est possible d’apprendre pour développer cette “compétence”. Donc avec une énergie telle que “Je vais apporter de la valeur”, l’apprentissage deviendra facile.

 

Prendre soin de soi

En se donnant la priorité

YahouLâche toi ! Pete un coup, ça ira mieux !

Voilà une nouvelle habitude que j’ai prise très récemment. A toujours vouloir m’occuper des autres, j’en oubliai de m’occuper de moi d’abord. Cela m’a amené à dépenser beaucoup d’énergie en me focalisant sur les besoins des autres tout en sacrifiant mon style de vie. Ce qui d’ailleurs me stressait beaucoup.

Cette nouvelle habitude de mettre mon bien-être au même niveau que les besoins des autres m’a permis d’apprendre à m’affirmer plus souvent. Cela me permet aussi de me sentir mieux, plus reposé, plus aligné. Ce qui me permet lorsque j’aide les autre, d’être plus efficace. Un super rapport gagnant/gagnant dans mon cas.

Savoir apprécier le chemin

Voilà un aspect que j’avais du mal à faire aussi. Comment être heureux et réussir à prendre soin de soin on n’apprécie pas le chemin ! Sourire, Rire, S’amuser et aussi une condition importante pour être un entrepreneur heureux ! Chose que notre société semble parfois oublier en faisant de chaque aspect de la vie une compétition.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La vie et le business sont comme les saisons changeantes

 

Et vous ? Qu’est-ce que vous considérez d’indispensable pour un entrepreneur heureux ?
Dites le dans les commentaires !

Faites-en profiter votre entourage :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CADEAU Vous êtes libre de télécharger le livre

"Les 3 étapes pour un suivi d'objectifs efficace"