[Chronique] La puissance de l’intention

La vie d’entrepreneur ne s’arrête pas à la création de projet, mais aussi la réalisation de soi ! Dans ce sens, je souhaiterais partager un documentaire très intéressant avec vous : La puissance de l’intention. Tout au long de ce reportage, 6 experts nous montrent une nouvelle manière de voir les choses ! J’ai dressé la liste des phrases clés, ainsi que les références, en dessous la vidéo.

 

 

Ce documentaire d’Anthony CHENE regroupe la vision de 6 intervenants, experts dans leur domaine respectif

 

Laurent E. LEVY
Conférencier – « Une autre façon de voir »
Touché profondément il y a 13 ans par un éveil qu’il qualifierait de retournement complet sur soi-même. « L’extérieur devint intérieur, et l’intérieur, extérieur »

David LAROCHE
Coach créateur de vie sur mesure
Conférencier et formateur spécialisé dans le développement de la confiance en soi, de la communication et du leadership.

Bruno LALLEMENT
Coach en développement personnel
Créateur de la méthode de développement personnel Accomplissement de soi. Passionné de connaissance de soi et de nature humaine.

Benjamin NEYRIAL
Praticien en hypnose
Maître praticien en hypnose Ericksonienne, en EFT (Emotional Freedom Technic), et formateur en gestion du mental et des émotions.

Luc BODIN
Docteur en médecine
Spécialiste en cancérologie clinique, il pratique également l’acupuncture, l’homéopathie, la phytothérapie, l’ostéopathie, et possède aussi des compétences en communication PNL, décodage biologique des maladies, etc.

 

Yannick VÉRITÉ
Ostéopathe – Kinésiologue – Bioénérgéticien
Montre les origines psychologiques et émotionnelles de la maladie, et explique par quelles méthodes il est possible de dépasser ses blocages mentaux et d’atteindre son véritable potentiel.

 


« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, mais que nous soyons puissants au delà de toute limites. C’est que notre propre lumière qui nous effraie le plus »

Marianna Williamson


Un mal être constant

Laurent

Ce sentiment de ne pas être à la hauteur. Ce sentiment d’être redevable. Que l’on n’ai pas le droit à ce que les choses soit facile. Besoin d’aller voir le désespoir.

Mais la vraie question serait plutôt : « Est-ce que tu veux aller bien ? »

David

Un besoin de se comparer : ce que les autres ont de plus. Cette personne est plus à l’aise, mieux, plus drôle, meilleure.

J’étais mal dans ma peau, timide,
Cela sert à quoi de vivre si on ne peut pas être heureux ?

« Je ne sais pas ce qui est possible ou non, alors je décide d’agir comme si tout était possible. Es-tu à 100 % certain que tu ne peux pas y arriver ?

Laurent

« Sommes-nous ouvert à la possibilité que ce soit différent.
Je tiens à ne pas aller bien. C’est le réconfort d’être une victime.

Bruno

Je ferai ce que vous me dites de faire.
Je ne peux pas me mettre en porte à faux

Dans les moments durs, trouver les côtés positifs.

Suivre son intuition !

Laurent

Le soi dont on parle est une “image” de soi.
Lorsqu’on veut savoir ce que pensent les autres de nous, c’est de ce moi que l’on pense.

Beaucoup de personnes pensent se connaître, mais la grande souffrance, on ne sait pas réellement qui est ce moi. Lâcher ses certitudes. Cela permet de s’ouvrir à la connaissance. Persister à avoir a raison, c’est être souffrant.

Le pilier de l’égo

Laurent [0:08]

“Je crois ce que je vois” devient “Je vois ce que je crois” => à méditer.
Je suis responsable de voir ce que je vois, donc je vais vivre ce que je décide de voir

David [0:09]

Si ça vient juste de moi, je peux créer l’énergie

Luc

Énergie et matière = 2 aspects différents d’un même élément.
Notre pensée agit sur la matière.

Masaru Emoto : l’intention qu’on envoi sur un verre d’eau cristallise celle-ci d’une certaine manière
Vidéos intéressantes : Le pouvoir de la pensée sur l’eau, Mémoire de l’eau

L’effet placébo => 30 % des résultats positifs de toutes les médecines

Benjamin

L’hypnose médical est beaucoup utilisée dans la gestion de la douleur chronique.
Afin de s’apaiser au-delà des médicaments.

La croyance de quelqu’un devient sa réalité.

Luc

Ma santé attire ma situation
Notre conscient représente 1%, tandis que 99% est inconscient.

Yannick [0:16]

Toute notre vie, nous programmons notre cerveau avec les jugements des autres :
“Tu n’es pas à la hauteur, n’as pas le niveau, es bête, etc.”

Nous devenons victime de nous-même.

Luc [0:17]

C’est comme un programme erroné.
L’hypnose ne remplace pas les autres méthodes.
Nous ne sommes plus des victimes.

Bruno

“Responsable” signifie que l’on peut faire faire quelquechose pour que les choses changent.

Je dédit un article à l’art d’assumer l’entière responsabilité de sa vie !

Retrouver son image intérieur

Luc

Nous sommes tous enfermé dans nos petites habitudes. Les autres y sont pour rien.

Yannick [0:19]

“L’autre” dans notre vie, de par les choses difficiles qu’il peut nous faire vivre, n’est toujours qu’un reflet miroir de ce qui est défectueux ou dissonant dans nos propres programmes inconscients. Si on ne modifie pas ces schémas, les choses automatiquement nous reviennent. Et donc on est confronté au même problème (patron, du couple, etc.) Il faut pacifier ses mémoires.

Si on est une victime, on est impuissant. Si on a peu de pouvoir, on est une victime.

Benjamin [0:20]

Les 4 accords Toltèques

“Les 4 accords Toltèques” de Don Miguel RUIZ

Don Miguel RUIZ : Les 4 accords Toltèques. La vie est un chef d’oeuvre et on est l’artiste de notre vie !

Yannick

Ce n’est pas le jeu de carte que l’on a au début qui fait notre succès.
Le fait de se focaliser sur ce qui ne va pas nous maintient dedans.

Ex : si un pilote de rallye se focalise sur ce qu’il veut éviter, il va se le prendre. Au contraire, il regarde la direction qu’il veut prendre.

Oser réussir

David

Réaliser que c’est une illusion

Est-ce que tu es dans la bonne direction

Bruno

Peur de savoir ce que l’on veut

Yannick [0:23]

Sortir d’un clan familial où les être non pas réussi. On a peur de perdre l’amour des nôtres.
Des personnes qui ont peur de leur propre réussite.

Muselé
Libre => Peur

David

Si tout est possible, comment serait ma vie ?
Notre monde intérieur est le reflet du monde extérieur

Laurent [0:24]

L’imagination : divin
Tu imagine quelque chose, ça te met en joie. ça créait une vibration et c’est cette vibration qui amène ce truc.

Yannick

C’est le mental de l’homme qui aime complexifier les choses.
Comment serait ma vie si je pouvais accéder en abondance.

David

Changer une brique. Qu’est ce que je peux faire comme petit changement pour créer un changement sur le long terme
Comme un avion qui à besoin de 80% de l’énergie synthétique pour décoller.

Je dédit un article sur les nouvelles résolutions et les changements à long terme.

L’intention ne suffit pas

Benjamin

Le pouvoir de l’intention ne suffit pas.
On peut arriver dans un cas, où on imagine que l’on souhaite faire quelque chose, mais qu’on ne fait pas. Avec néanmoins la satisfaction de l’avoir fait. C’est dangereux…

Il faut un lien entre la réalité et les comportements, le : “Comment ?”

David

Certain on besoin de bosser plus… Dans 24 h rien d’investi. Si tu ne bouge pas, il va rien se passer.

Il faut savoir appuyer sur l’accélérateur. Certain savent déjà se servir de l’accélérateur et aurait bien besoin de le relâcher un peu.

Lorsqu’on arrête quelque chose, c’est pas un non à vie. Ça laisse simplement de l’espace pour avoir de nouvelles expériences.

Luc

Ne pas arriver le jour de ma mort avec des regrets : J’aurais pu faire ceci ou cela.

Commencer à agir au lieu de trop réfléchir

David

Les 5 regrets

“Les 5 regrets des personnes en fin de vie” de Bronnie Ware

Je ne sais pas si c’est possible ou non. Mais je sais que si je ne le fais pas, je ferai partie des 95 % de la population comme le dit Bronnie Ware : je regrette. Si je n’expérimente pas, j’aurai des regrets. Après, je peux ne pas y arriver, mais au moins, j’aurai testé.

David fait référence au livre “Les 5 regrets des personnes en fin de vie” relatant les dernières paroles de personnes en fin de vie lorsque Bronnie était infirmière.

Bruno

La première peur est la peur de l’inconnu. Mais le plus grand inconnu est le nôtre. Ce n’est pas le tout de lire des livres ou autres, s’analyser, ce n’est pas se connaître. Se connaître, c’est s’explorer, c’est se regarder,
Regarder ses propres processus, regarder comment ça fonctionne. Faire l’expérience de l’être => L’adresse commence par la bonne adresse.
(If at first you dont succeed => Call AW Airstrike.)

David

Faites des erreurs. Si je ne vis pas d’échec et de difficulté. J’aurais peur d’échouer dans 2 ans.

Le plus grand échec, c’est le regret !

Luc

« Oh moins, vous avez tenté de faire quelque chose, ça n’a pas marché, c’est pas grave. Cela marchera mieux la prochaine fois, OK, on va vous aider pour faire la 2eme » Les américains ont plus tendance à encourager les personnes qui échouent à recommencer. Car, elles ont plus d’expériences. Alors qu’en France, en cas d’échec, bonne chance pour que les gens nous refasse confiance.

David

Peut-être que je peux faire faillite. Peut-être que je le vivrais mal, mais je ne le vivrai pas mal indéfiniment. Un jour je vais me relever. Après l’étape de souffrance, on a la chance de recommencer à partir de qui nous sommes devenu

Luc

Le problème n’est ps de tomber, l’important est de se relever. Si on ne tombe pas au ski, on ne progresse pas.
Dans toute situation que je vis, il y’a toujours quelques de positif
Mais dans l’injustice, souffrance, etc.
Prenez du recul

Laurent

Comment se sentirions avec la certitude que tout ce qui se passe est parfait : C’est pour mon plus grand bien à chaque fois. Et des autres.
Chacun de tes pas seront complètement différent. Tu te demanderais : Alors, qu’est ce qu’on fait maintenant ? Mais tu t’en fou, puisque tout est parfait. Bah moi, je veux juste découvrir à quel point c’est parfais.

Quand le moins devient le plus

David

Avez-vous déjà été licencié pour découvrir après coup : Gratitude, t’as bien fait. On réalise que quoi qu’on vive, on peut en faire quelque chose et que j’ai à grandir

Laurent [0:32]

Plus on va faire la lumière, plus on a d’obstacle.

L’esprit fait 80 % de tout

Laurent

Edward back – Quand nous tombons malade, cela signifie que nous actions dans la vie physique ne sont pas en adéquation avec nos aspirations profondes
Nous sommes tous en train de vivre pour des tas de choses qui n’en valent pas la peine et on oublie notre être profond, on oublie tout simplement qui nous sommes, nos aspirations, nos véritables buts. Si on s’écarte de cette route, notre être souffre et il commence à nous l’évoquer dans des situations qu’il va attirer et sinon en dernier cas une maladie

Yannick

Victimisation de leur état
Pathologie pas du au hasard. Que veux dire le corps ?
Il y’a des changement à mettre en place
Médicament = une partie du traitement.

Laurent

Le corps est l’instrument que prends la conscience pour explorer la matière. Mon corps répond à mes idées

Bruno

Faut pas éliminer les pensée, il faut leur donner de l’espace. Apprendre à apprivoiser nos pensée au lieu de les contraindre.
On n’est pas en train de se coller un + et se dire que tout va bien. Cela ne fonctionne pas ça

Laurent

Tu es victime de ton mental. Oui, mais derrière y’a un but. Un but que tu as demandé à ton insu, lequel ? Être victime. Ha, c’est à dire ne pas être trop, ne pas être le grand créateur, être un petit truc qui essaie.
Si je veux être un petit truc qui essais, je demande aux pensées, merci les pensées de tourner très vite.

Donc t’es plus victime des pensées qui tournent très vite, tu es le créateur des pensées qui tournent très vite
À partir de là, tu te poses et tu te demandes :
Est-ce que j’ai envie de continuer ?
Et là tu es dans la meilleure position pour choisir.

L’univers me donne les preuves que j’ai raison.

Halte aux plaintes

Yannick

Pourquoi l’univers nous donnerai quelque chose si on n’arrête pas de se plaindre.
Beaucoup de gens si on leur demande de se mettre une note ne plafonne pas au dessus de 1 et 6. Car ils sont souvent dans un processus de devoir ressembler à ce que l’on attend d’eux; Ils se sont dissocié d’eux même et agissent en fonctions des autres, de contenter les autres.

David

L’environnement a un impact certain : mon père qui doutait que j’allas réussir, des amis qui n’y croyaient pas, c’est clair que ça a un impact. Mais en faite je suis responsable de plusieurs choses/ Je suis responsable de l’histoire que je vais me raconter. C’est clair que cela à un impact pour me limiter lorsque mon père me fait par de ses idée. Mais j’ai le choix, déjà de me séparer de lui, petite à petit, ça ne veut pas dire à vie, c’est à dire que pendant un moment donné, je vais aller au contact des gens qui vont m’inspirer.

Alors oui je peux dire que « non, ce n’est pas si facile », alors non ce n’est pas si facile, mais est-ce que c’est plus facile d’avoir une vie déprimante. Bah c’est pas facile non plus. En fait, y’a pas grand chose qui est facile. Bah moi je préfère quitte à ne pas avoir une vie facile, de m’appliquer pour mes rêves.
Et je préfère revenir voir mon père non pas pour subir mais pour l’inspirer.

Laurent

Tu vas t’apercevoir que la peur des critiques que t’as ou qu’on a , c’est tes propres critiques que tu projette à l’extérieur. Quand ça tu les enlèves que tu passes à un niveau vibratoire beaucoup plus élever parce que tu es beaucoup plus lumineux sur l’amour de toi, voilà ce que l’univers va te montrer. Tu verra ce que ça fera de toutes les personnes que tu redoutais, ce que ça fait en eux, ou alors, ils ne viennent plus te voir, car ça ne vibre plus car s’il veulent te critique, l’amour est trop fort. Soit il verra son jeu grâce à l’amour soit il s’en va. Il ne tiendra pas vibratoirement avec une vibration comme ça.

Bruno

Lire des livres de personnes qui sont positif afin de nous imprégné

L’inspiration permet de s’élever

David

J’ai le droit d’aller m’inspirer d’une personne que j’aime.
Tu ne peux aimer à l’extérieur que ce que tu as en toi.
Vous savez, quand on dit à quelqu’un : c’est un type bien. En faites, on ne dit pas ça, on dit en fait : Il me ressemble. On aime à l’extérieur que ce qu’il y a en nous. Quand on est inspiré par un mentor, une source d’inspiration, pourquoi on est inspiré ?!

Par parce qu’on l’aime, mais parce qu’il est, nous renvoie qui on est.
Un mentor c’est quoi, c’et quelqu’un qui par sa vie, par ses mots, par ses actes, reprennent qui moi j’ai envie d’être dans ma vie. Maintenant, je ne suis pas lui.

Yannick

On a souvent l’impression que si l’on accède à quelque chose de bien, c’est qu’on le prend à quelqu’un d’autre. QU’il ne va pas y en avoir assez. Non, ce n’est pas ça du tout en fait? l’univers créé en abondance

La vision

Laurent

Qu’est ce que je veux vraiment ?
Je veux une super petite copine et une voiture, de l’argent. Loi de l’attraction, pourquoi ça ne marche pas ? Qu’est ce que je veux dans une relation ? Le sentiment recherché : je me sens bien. Je me sens complet, un sentiment de complétude. C’est pour ce sentiment que je veux le couple. C’est pas le couple que je veux, c’est le sentiment. Cela vient de dedans.

Pourquoi je veux une belle voiture ? C’est la classe, la réussite, etc. Ok, il y n’a aucun problème avec le fait de réussir. Mais qu’est ce que ça veut ire ‘un point de vue sentiment ? Cela va te faire sentir quoi ? Un contentement. une fierté. Mais ça veux dire quoi ? Cela veux dire une complétude, ça veux dire je m’aime.

Laurent

C’est pour ça que je veux une belle voiture. Que je veux des chocolats. Pour remplir un vide. Quand je m’aperçois que c’est ça et que je vais fit d’honnêteté. Je sais pourquoi je fais les choses, je suis honnête avec moi même. J’arrête de demande eau monde de remplir un vide.

Cela veux dire que depuis toujours le bonheur était là (pointe vers lui-même), mais je me suis déclaré comme coupé du bonheur., maintenant, je vais le chercher à l’extérieur. Et à certains moments, je vais le trouver, la bonne relation, la belle voiture, etc. Mais je sais en moi que ce n’est pas complet. Un coup de feu et ça s’en va. Un accident ma femme meurt, moi mon corps, il faut que je l’assure, c’est des question super sur lequel il faut rester entre soit et soit. Car ça veut dire qu’on croit qu’on a pas les réponses. mais on a déjà toutes les réponses.

L’univers nous apporte des choses avec le même niveau vibratoire. Du coup, n’ayant besoin de rien, on l’aura la voiture. Pourquoi ? Car je n’en ai pas besoin.

Qu’est-ce que la liberté pour nous ?

David

Être libre, c’est pas être victime de mon entreprise, je n’ai pas besoin d’argent pour être heure. Avec plus d’argent je peux faire plus de chose.

Bruno

On se rend compte que l’on a cherché le bonheur à l’extérieur. Quoi que l’on puisse acquérir, on obtient pas ce qu’on désire. Et le bonheur n’est pas lié à nos acquisition. Ce n’est pas car on a + de bien, mai car on a l’état d’esprit.

Laurent

Dire qu’il faut couper les plaisir et aller dans une grotte. Cela a marché, mais c’est ne conclusion très hâtive et mentale et donc pas assez profonde, des lois vibratoires. Y’a pas de problème avec le désire, il faut juste d’avoir d’ou il vient et qu’est ce que je demande et comment je le demande. Et après, tu peux t’amuser avec tout les jouer, mais quand tu sais que c’est des jouets, c’est sympa.

On s’agrippe souvent dans les relations pour demander à l’autre de remplir un vide que l’on arrive pas à remplir. C’est pas de l’amour ça, c’est du marchandage. Quand je comprends, que je suis en mesure de vibrer par moimoi-même tout seul la complétude, la en général, là l’univers va me montrer quelqu’un qui vibre pareil à moi et ç âne sera plus la même relation.

Ça sera : Je ne suis peut-être pas le héros que je suis, mais on a le même désire et on veut bien défaire tous nos trucs ensemble, partager dans l’humilité, dans le je ne sais pas. Et bien je vais t’aider à voir ce que tu ne veux pas lâcher, et tu vas m’aider à voir que je ne veux pas lâcher, dans l’amour. Cela devient une relation magnifique.

J’utilise ma puissance avec des idées d’impuissance, je me crée l’expérience d’une chose impuissante.
Pour être heureux, il ne faut pas avoir envie ‘avoir raison, si j’ai raison, je crois que je vais être heureux. Mais c’est ou je vaux avoir raison, ou je veux être heureux. Et on s’aperçois que partout, si ça coince, c’est que je veux avoir raison.

Nous formons un tout avec l’univers

Yannick

Ne plus se sentir isolé comme un être là tout seul? mais se sentir appartenir à un truc de plus grand.
Liens avec la nature.
On fait partir d’un grand tout. Il faut se sentir unifier à celui-ci et là on se sent tout puissant

La force est la puissance n’est pas d’exercer son petit pouvoir de chef sur les autres dans une entreprise ou dans le couple, c’est pas ça la force et la puissance, ça c’est de l’égo. La force est la puissance, c’est vraiment autre chose et ça passe pas quoi ? Ça passe par le coeur. Cela passe automatiquement par le coeur.

Benjamin

La vie n’envoie pas de fax avec les indications à suivre. Elle envoi des signes.

David [0:50]

Intuition, dès lors que tu suis ton truc intérieur, tu as de grande chance d’être motivé, de + grande chance que tu te dises , si ‘il y a des obstacles : Cela fait partie du jeu. Et donc d’y arriver.
être à l’écoute des signes extérieur de ma vie qui me font dire « Bonne direction »

Laurent

Il suffit de se poser
Est-ce que maintenant s’arrête quelque part ? Il est important d’essayer de se donner une réponse. Demande à ton mental : « Cherche moi la fin de maintenant ». Il va s’écrouler grave dans la réponse.

Cela veut dire plein de choses. Que si maintenant ne s’arrête pas, quand est-ce que le futur commence ?
On n’est pas là pour avec des réponses, mais pour avoir des questions. Ce sont les questions qui comptent. Et c’est pas que la question mais d’’où vient la question.

7 milliards de mondes

Luc [0:53]

7 milliard de monde relié par une pensée commune et nos pensée s’attire. Alors on rentre dans le monde des autres et inversement. Mais nous sommes toujours les chefs dirigeants de ce monde.Et c’est pour ça que tout ce qui se passe dans mon monde, j’en suis quelque part l’auteur. En fin de compte, il n’y a pas un intérieur et extérieur, tout est lié. Et des choses que l’on a attiré à nous correspondent à notre intérieur. Qu’elles soit bonnes ou mauvaise, elles correspondent à notre intérieur.

Laurent

En remettant cette idée en cause. Je suis un petit individu dans le monde. Jouez avec cette idée.
Je vais la laisser de révéler des trucs. Et si elle commence à me relever que : Non, le monde est en moi. Sympa, alors je ne sais pas ce que ça veut dire. Tu crois que tu es un petit truc dans un grand univers, non tu as décidé de rendre ça réel, mais si tu as décidé de rendre ça réel et que tu joues avec cette idée, C’est que tu es l’univers tout entier avec lequel tu joues.

Je suis rentré chez moi s en me disant : mais quel trip énorme. Et j’entendais en moi : « Non non mon grand, le trip c’est comme tu vis tous les jours… C’est ça ton trip. Ça, c’est la réalité ! » Mais quelle bonne nouvelle.

L’amour

Luc

Je ne fais pas rébellion contre le système car cela voudrais dire que je le nourris.
Tout chemin de vie passe toujours pas l’amour.

Bruno

L’amour, on parle de notre capacité à se souhaiter et à souhaiter aux autres de connaître le bonheur. Ça c’est l’amour. Quand on éduque ses enfants, on leur apprend a être plus autonome, à voler de leurs propres ailes. C’est déjà de l’amour.

Aujourd’hui, ce qui est extra ordinaire, beaucoup plus qu’avant, c’est qu’on se rend compte justement de l’interdépendance du phénomène. Tout ce que l’on fait aujourd’hui a une incidence sur le monde entier.
C-A-D, on a tous participé au déséquilibre de la planète, à la solution, aucun respect pour la nature.mais on a ses images qu’on avait pas avant? Avant, elle était cachée. aujourd’hui on les vois. et pas à la télé, on les a sur internet.

Nouveau niveau de conscience

Luc

Notre niveau de conscience s’élève.

Yannick

Toute transition est toujours difficile à vivre. Il faut apprendre à surfer sur la vague et non plus à ramer à contre courant.

Quand on fait une prédiction aujourd’hui c’est un prédiction par rapport à la situation d’aujourd’hui pour demain. Et donc, si aujourd’hui on change de situation, (changer de métier, rupture, je me mets avec quelqu’un, etc.), on change le présent, on va changer le futur. Rien n’est jamais écrit. L’avenir deviendra ce que l’on en fera.

Nouveau départ

David

Je suis responsable de ma vie, responsable de mes émotions et je vais aller brique par brique changer mon système de pensées. Je n’ai pas fini, tu n’a pas fini. Personne n’a fini. Or c’est la même information vu, revu et encore revu sous des angles différents, que permet de l’intégrer à un niveau plus corporel et d’en faire une norme et un fonctionnement.

La clé n’est pas de connaître les clés, la clé c’est de s’entrainer à les intégrer dans sa vie par des petites actions et comme dit Gandhi : « Incarne le changement que tu veux voir dans le monde, incarne le changement que tu veux voir chez tes enfants, tes amis, tes parents, les gens que t’aime, brique par brique ».

Laurent

Pour avoir la réponse je réalise que je suis assis dessus. En faite je suis la réponse que je cherche.

Faites-en profiter votre entourage :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Partages

2 commentaires sur « [Chronique] La puissance de l’intention »

    • Bonjour Florian,
      Merci pour ton message. Cela m’a beaucoup appris de les retranscrire par la même occasion.
      Cela permet en même temps d’ajouter des références intéressantes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CADEAU Vous êtes libre de télécharger le livre

"Les 3 étapes pour un suivi d'objectifs efficace"